MISE À JOUR ÉCONOMIQUE: UN ÉCART ENTRE L’AMBITION DU GOUVERNEMENT ET LES MOYENS DONNÉS AUX MANUFACTURIERS

MONTRÉAL, LE 25 novembre 2021

À la suite de la présentation du Point sur la situation économique et financière du Québec par le ministre des Finances, Eric Girard, Manufacturiers et Exportateurs du Québec est d’avis qu’il manque de moyens forts pour que les entreprises manufacturières puissent répondre à la volonté du gouvernement du Québec.

« Il y a un écart entre les mesures annoncées et la vision du premier ministre qui souhaite avoir plus de produits fabriqués au Québec et qui veut que nos entreprises exportent davantage, qu’elles soient plus productives et qu’elles créent plus de richesse. On souhaitait y voir des actions concrètes pour diminuer le nombre de postes vacants chez nos manufacturiers. Ce n’est pas à la hauteur des ambitions du gouvernement », affirme Véronique Proulx, PDG de MEQ.

Pénurie de main-d’œuvre : le gouvernement n’a pas sorti l’artillerie lourde attendue

 MEQ est déçue de l’absence de mesures concrètes pour pallier la pénurie de main-d’œuvre dans le manufacturier, un secteur considéré comme étant stratégique par le gouvernement. L’Association, comme le gouvernement, est d’avis que les exportations permettront d’accroitre la taille des PME manufacturières. Toutefois, pour produire plus et exporter davantage, il faut pouvoir compter sur plus de travailleurs et le bassin est actuellement limité.

« Nous sommes d’accord que la pénurie de main-d’œuvre ne va pas se régler avec une baguette magique et que cela passe par une série de mesures en matière d’immigration, de formation et d’automatisation, notamment. Il faut néanmoins sortir l’artillerie lourde pour répondre aux besoins des entreprises et cibler davantage les emplois dans le secteur manufacturier, des piliers pour le développement économique régional », souligne Mme Proulx.

Rappelons que MEQ a présenté cet automne 13 mesures concrètes pour pallier la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur manufacturier et réduire de 10 000 le nombre de postes vacants dans ce secteur.

Pour plus de productivité, il faut plus de moyens pour nos entreprises

MEQ se réjouit du financement octroyé aux zones d’innovation. Elle accueille aussi positivement les sommes additionnelles annoncées pour augmenter la productivité et réduire les GES des entreprises.

MEQ attendra impatiemment les détails de l’annonce par le ministre de l’Économie et de l’Innovation, mais souhaite que soit prise en compte l’importance d’offrir un accompagnement technique aux entreprises quand vient le temps de s’automatiser et de se robotiser.

« Si la productivité est le levier principal du gouvernement Legault pour réduire l’écart avec l’Ontario et créer plus de richesse pour le Québec, il lui faudra investir davantage chez les manufacturiers et répondre à leurs besoins, notamment en ce qui concerne leurs enjeux de travailleurs. Ayons les moyens de nos ambitions! », conclut Véronique Proulx.

À propos de Manufacturiers & Exportateurs du Québec (MEQ)

MEQ représente 1 100 manufacturiers à travers le Québec. Le secteur manufacturier québécois emploie plus de 473 000 personnes et représente 13,5 % du PIB ainsi que 86,5 % des exportations. Il a généré des ventes globales de près de 153 milliards de dollars en 2020.

Renseignements

Marie-Ève Labranche

514 570-5469

marie-eve.labranche@meq.ca