Compétitivité Exportation

INVESTITURE DE JOE BIDEN : LE GOUVERNEMENT DU CANADA DOIT PRÉSERVER L’ACCÈS AUX MARCHÉS PUBLICS AMÉRICAINS

MONTRÉAL, LE 19 JANVIER 2021

Alors que l’investiture de Joe Biden a lieu cette semaine et que le nouveau président a promis une mesure exécutive au cours de sa première semaine de mandat pour faire appliquer le « Buy American Act », Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) demande au gouvernement fédéral de renforcer ses relations diplomatiques rapidement avec la nouvelle administration américaine. Cela permettrait de préserver l’accès des manufacturiers québécois aux marchés publics américains.

« La clé sera de renforcer les relations diplomatiques et commerciales historiquement fortes entre le Canada et les États-Unis afin de maintenir un accès ouvert au marché », mentionne Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ.

Mettre en place un plan commun d’achat local nord-américain

Le ministre François-Philippe Champagne avait lancé l’idée de la mise en place d’un plan « Buy North America ». MEQ est en faveur d’adopter un plan commun d’achat local nord-américain étant donné les liens étroits des chaînes d’approvisionnement entre le Canada, les États-Unis et le Mexique.

« Le gouvernement canadien doit dès maintenant faire valoir ce plan auprès de la nouvelle administration Biden. Nos chaînes d’approvisionnement sont fortement intégrées et il faut assurer la compétitivité du marché nord-américain. Les intérêts de nos entreprises exportatrices doivent être entendus et pris en considération. MEQ offre sa pleine collaboration au gouvernement à cet effet », déclare Mme Proulx.

Deux solutions pour réduire l’impact de la montée du protectionnisme

MEQ est préoccupée des conséquences d’un renforcement du protectionnisme américain qui pourrait notamment entraîner une augmentation de l’investissement direct canadien aux États-Unis, et ce, au détriment de projets d’investissement qui auraient pu se faire ici. Deux solutions sont proposées pour réduire l’impact de la montée du protectionnisme américain :

1- Mettre en place un environnement d’affaires compétitif

Le gouvernement du Canada doit réviser le régime fiscal afin d’augmenter sa compétitivité et inciter les manufacturiers à accroître leurs investissements ici. Une bonification des crédits d’impôt à l’investissement et à la recherche et développement serait notamment un levier efficace.

2- Bonifier les politiques publiques d’approvisionnement local

Les deux paliers de gouvernement doivent revoir leurs politiques d’approvisionnement public afin de s’assurer que les manufacturiers aient accès à leur juste part. Des critères permettant une discrimination positive des produits fabriqués ici pourraient être mis en place.

Les États-Unis sont un partenaire économique crucial pour le Québec. Soulignons enfin que les exportations québécoises de marchandises vers les États-Unis ont augmenté au cours des dernières années passant de 57 milliards de dollars en 2016 à 66 milliards de dollars en 2019. En effet, rappelons qu’en 2019, ce sont 71,2% des exportations totales du Québec qui se dirigeaient vers les États-Unis, représentant ces 66 milliards de dollars.

À propos de Manufacturiers & Exportateurs du Québec (MEQ)

MEQ représente 1 100 manufacturiers à travers le Québec. Le secteur manufacturier québécois emploie près de 450 000 de personnes et représente 14 % du PIB ainsi que 89 % des exportations. En forte croissance, il a généré des ventes globales de près de 170 milliards de dollars en 2019.

Renseignements

Marie-Ève Labranche
Directrice des affaires publiques et gouvernementales, MEQ
514-570-5469
marie-eve.labranche@meq.ca