Compétitivité Exportation

BIDEN À LA PRÉSIDENCE AMÉRICAINE : QUELS SERONT LES IMPACTS SUR LES MANUFACTURIERS QUÉBÉCOIS?

MONTRÉAL, LE 7 NOVEMBRE 2020

Alors que Joe Biden a remporté l’élection présidentielle américaine, Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) est d’avis que le gouvernement du Québec et celui du Canada auront un rôle crucial à jouer afin de défendre les intérêts des manufacturiers. Il faudra notamment renforcer les liens diplomatiques avec les différents états américains afin de s’assurer que nos volumes d’exportation continuent de croître tout en offrant un environnement d’affaires compétitif.

« Les démocrates ont été traditionnellement axés sur le protectionnisme. Biden a fait campagne avec le ‘Buy American Act’ et le ‘Buy America’. Il ne faudrait pas que les entreprises du Québec quittent pour aller s’installer aux États-Unis afin de pouvoir en profiter. Les gouvernements devront s’assurer, dans un tel contexte, d’offrir un environnement d’affaires compétitif qui permettra de garder nos entreprises ici en proposant, entre autres, des mesures fiscales et incitatives avantageuses », affirme Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ.

Renforcer les relations diplomatiques

MEQ est d’avis qu’il faudra renforcer les relations diplomatiques du Québec et du Canada avec les différents états américains. Pour ce faire, il faudra identifier des secteurs clés sur lesquels miser et s’assurer de donner tous les outils nécessaires aux entreprises exportatrices afin qu’elles puissent maintenir et augmenter leurs exportations vers le voisin du Sud au cours des prochaines années.

« Les quatre dernières années ont été de vraies montagnes russes pour les manufacturiers québécois qui font des affaires aux États-Unis. Pensons à la renégociation en dents de scie de l’ALENA ou encore à l’imposition des tarifs sur l’acier et l’aluminium. Avec Biden, il pourrait être plus facile pour les entreprises de savoir en quoi s’en tenir avec des clauses de type ‘Buy America’. Ce sont certes des mesures protectionnistes, mais il devrait y avoir davantage de prévisibilité pour nos entreprises », ajoute Mme Proulx.

Un partenaire crucial

La montée du protectionnisme et la baisse de la demande mondiale en raison de la COVID-19 ont des impacts sur les manufacturiers québécois. C’est pourquoi l’action des gouvernements se doit d’être forte et ciblée.

« Les États-Unis demeureront un partenaire économique crucial pour le Québec. Il faut que nos liens demeurent forts et que les intérêts de nos entreprises exportatrices soient entendus et pris en considération. MEQ offre sa pleine collaboration aux deux paliers de gouvernement à cet effet », conclut Véronique Proulx.

Soulignons enfin que les exportations québécoises de marchandises vers les États-Unis ont augmenté au cours des dernières années passant de 57 milliards de dollars en 2016 à 66 milliards de dollars en 2019. En effet, rappelons qu’en 2019, ce sont 71,2% des exportations totales du Québec qui se dirigeaient vers les États-Unis, représentant ces 66 milliards de dollars.

À propos de Manufacturiers & Exportateurs du Québec (MEQ)

MEQ représente 1 100 manufacturiers à travers le Québec. Le secteur manufacturier québécois emploie près de 450 000 de personnes et représente 14 % du PIB ainsi que 89 % des exportations. En forte croissance, il a généré des ventes globales de près de 170 milliards de dollars en 2019.

Renseignements

Marie-Ève Labranche
Directrice des affaires publiques et gouvernementales, MEQ
514-570-5469
marie-eve.labranche@meq.ca