main-d'œuvre

LES MANUFACTURIERS FONT CONNAÎTRE LEURS PRIORITÉS – Réforme PEQ

PROGRAMME DE L’EXPÉRIENCE QUÉBÉCOISE (PEQ)

MONTRÉAL, LE 23 JUIN 2020 – Après avoir analysé le projet de réforme du Programme de l’expérience québécoise (PEQ) Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) estime que des ajustements ciblés permettraient au secteur manufacturier de contribuer à son plein potentiel à la relance économique du Québec.

MEQ salue la volonté du gouvernement d’améliorer le programme PEQ. Cependant, à la suite d’une analyse méticuleuse du projet de règlement, l’organisation a élaboré six recommandations clés pour s’assurer de tirer profit du PEQ, un programme qui a démontré d’excellentes performances en matière d’intégration rapide et durable sur le marché du travail.

  1. Reconsidérer la période de travail exigée de 36 mois, à temps plein, au cours des 48 mois précédant la demande de sélection permanente pour les travailleurs étrangers temporaires.
  2. Considérer la mise en place de programmes pilotes pour le secteur manufacturier pour les emplois de catégories C et D.
  3. Réduire le délai de traitement.
  4. Revoir le nombre d’heures requis pour les formations professionnelles et techniques admissibles à 1000 h.
  5. Accroître les seuils d’immigration.
  6. Définir des indicateurs de performance et d’impact d’ARRIMA.

Des opportunités à saisir
Transmises au gouvernement dans un mémoire, les recommandations de MEQ visent un meilleur arrimage avec les besoins de main-d’œuvre des manufacturiers, et ce, tout en répondant à des besoins ciblés du marché québécois, dans le contexte économique actuellement fragile. « Il s’agit de recommandations complémentaires, concrètes et adaptées à la réalité des entreprises du secteur manufacturier. Nous saluons le travail accompli par le gouvernement jusqu’à présent et espérons poursuivre le dialogue avec la nouvelle ministre responsable de ce dossier, Nadine Girault », souligne Véronique Proulx, Présidente-directrice générale de MEQ.

Avec ses recommandations, MEQ veut offrir une plus grande flexibilité aux manufacturiers, durement touchés par la baisse de la demande locale et internationale. « La réforme du PEQ s’inscrit dans un éventail de mesures qui permettront aux entreprises du secteur manufacturier d’être la courroie de transmission de la relance économique du Québec. Nos recommandations sont le coup de pouce dont les manufacturiers ont besoin dès maintenant », affirme Véronique Proulx, Présidente-directrice générale de MEQ.

À propos de Manufacturiers & Exportateurs du Québec (MEQ)

MEQ représente 1 100 manufacturiers à travers le Québec. Le secteur manufacturier québécois emploie près de 500 00 de personnes et représente 14 % du PIB ainsi que 89 % des exportations. En forte croissance, il a généré des ventes globales de près de 170 millions de dollars en 2019.

Renseignements

Isabelle Verge
514-701-7223
iverge@tactconseil.ca

Pour consulter le mémoire sur la réforme du PEQ