main-d'œuvre

Projet de loi 10 | Équité salariale : attention aux nouveaux coûts et délais – Manufacturiers et Exportateurs du Québec préoccupée par l’impact sur la compétitivité

Montréal, le 13 février 2019

Le projet de loi 10 sur l’équité salariale pourrait générer de nouveaux coûts et délais dans l’évaluation de l’équité, ce que déplore Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ). Ainsi, le projet de Loi no. 10 « Loi modifiant la Loi sur l’équité salariale afin principalement d’améliorer l’évaluation du maintien de l’équité salariale » propose divers ajustements et nouvelles obligations dans l’analyse du maintien de l’équité en entreprise.

« Plus que jamais, le secteur manufacturier souhaite s’assurer que les femmes soient présentes dans l’industrie et nous menons plusieurs projets pour les encourager à y travailler. Nous exprimons toutefois des réserves quant au risque d’allongement des processus et aux nouveaux coûts directs ou indirects pour les employeurs », affirme Mme Véronique Proulx, PDG de Manufacturiers et Exportateurs du Québec, la première femme à diriger l’association.

MEQ soutient sans équivoque les principes de la loi, qui a pour objet de corriger les écarts salariaux dus à la discrimination systémique fondée sur le sexe à l’égard des personnes qui occupent des emplois dans des catégories d’emplois à prédominance féminine. Toutefois, MEQ demeure préoccupée par les mesures qui augmentent continuellement les coûts d’opération des manufacturiers au Québec, et qui nuisent à la compétitivité du secteur.

Encourager la participation des femmes dans le secteur manufacturier
Dans le secteur manufacturier, 18 105 postes sont demeurés vacants au 3e trimestre de 2018 et 66 % de ces postes étaient non-spécialisés. Manufacturiers et Exportateurs du Québec, en collaboration avec le CRIQ, a mis sur pied l’initiative FEMMES 4.0 visant à sensibiliser les communautés et les employeurs à l’apport des femmes dans l’industrie.

Compétitivité du secteur manufacturier
Au cours des cinq dernières années, la compétitivité du secteur manufacturier s’est détériorée sur les marchés internationaux, le Canada investissant de plus en plus aux États-Unis, tandis que les États-Unis diminuaient leurs investissements ici. Par ailleurs, durant la même période, la croissance de l’investissement en capital des entreprises au Canada a été de 8,8 %, bien en dessous de la moyenne des pays membres du G7, à 21,8 % et de l’Organisation de coopération et de développement économiques à 21,2 %.

À propos de Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ)
MEQ est une association dont la mission est d’améliorer l’environnement d’affaires et d’aider les entreprises manufacturières et exportatrices à être plus compétitives sur les marchés locaux et internationaux. MEQ est une division de Manufacturiers et Exportateurs du Canada (MEC), la plus importante association commerciale et industrielle au pays fondée en 1871. Pour plus d’informations sur MEQ, visitez : www.cme-mec.ca.

Source et renseignement :
Isabelle Limoges, MEQ
Directrice, Affaires publiques et gouvernementales
Bureau : 514 866-7774 poste 2262
Cellulaire : 514 779-9625
isabelle.limoges@meq.ca