La transition énergétique: Les défis pour le secteur manufacturier — MEQ

Présentations

La transition énergétique: Les défis pour le secteur manufacturier

Contexte

Entre 1990 et 2014, le secteur manufacturier canadien a réduit ses émissions de GES de 14 %, alors que les revenus ont progressé de 150 % et la production de 30 %. L’expérience des 25 dernières années a démontré que l’amélioration dans l’efficacité énergétique est directement reliée à la croissance économique. Plus l’économie est favorable, plus les entreprises investissent et réduisent leurs besoins énergétiques et émissions.

Nul doute que le secteur manufacturier québécois peut contribuer aux cibles provinciales de réduction de GES de 37,5% d’ici 2030. Toutefois, le Québec tire de l’arrière en matière de productivité; le parc d’équipement vieillit ; les PME manufacturières tardent à prendre le virage 4.0 et à intégrer de nouvelles technologies. On souhaite donc une croissance des investissements en nouvelles technologies, permettant à la fois une réduction des émissions et une augmentation de la productivité.

  • Quels sont les obstacles à l’accroissement des investissements en nouvelles technologies dans le secteur manufacturier québécois ?
  • La transition énergétique est-elle une priorité pour ces entreprises ?
  • Comment les gouvernements peuvent-ils contribuer à favoriser cette transition auprès des manufacturiers ?

Cette présentation réalisée le 21 février 2019 met de l’avant les défis que représente la transition énergique pour les manufacturiers.

Pour consulter notre présentation:

«La transition énergétique : les défis pour le secteur manufacturier»