ASSOUPLISSEMENTS LIÉS AU PROGRAMME DES TRAVAILLEURS ÉTRANGERS TEMPORAIRES : LES MANUFACTURIERS APPLAUDISSENT! — MEC

ASSOUPLISSEMENTS LIÉS AU PROGRAMME DES TRAVAILLEURS ÉTRANGERS TEMPORAIRES : LES MANUFACTURIERS APPLAUDISSENT!

MONTRÉAL, LE 2 NOVEMBRE 2021

Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) applaudit l’avancement de la mise en œuvre des assouplissements temporaires du programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET). De plus, plusieurs professions admissibles découlant du consensus de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), sur laquelle MEQ siège, bénéficieront directement aux entreprises manufacturières.

« Dans le contexte actuel, la pénurie de main-d’œuvre est un véritable frein à la compétitivité des entreprises manufacturières. C’est le manufacturier qui sort gagnant de ces assouplissements puisque c’est le secteur, après celui de l’agriculture, qui a le plus recours aux travailleurs étrangers temporaires. Nous demandons maintenant au gouvernement fédéral de s’assurer que ces mesures temporaires puissent se déployer rapidement sur le terrain, car les besoins sont importants et urgents », affirme Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ

L’Association tient à souligner l’excellent travail de la CPMT qui est arrivée à ce consensus important pour faciliter l’embauche de travailleurs étrangers temporaires.

Les manufacturiers : grands gagnants de ces assouplissements

MEQ demandait que des assouplissements importants soient apportés au PTET, reconnu comme étant un programme complexe, long et coûteux.

Le secteur de la fabrication est le deuxième ayant davantage recours aux travailleurs étrangers temporaires, après celui de l’agriculture, foresterie, pêche et chasse. En effet, le recours aux travailleurs étrangers temporaires dans le secteur québécois de la fabrication a plus que triplé au cours des dernières années. En 2015, 4,25% des postes occupés par des travailleurs étrangers temporaires au Québec se trouvaient dans le secteur de la fabrication (soit 651 sur un total de 15 330).  En 2020, ce nombre s’élevait à 4 801, sur un total de 32 965 travailleurs étrangers temporaires, soit 14,56 % du total.

De plus, plusieurs professions ajoutées provenant de ce consensus bénéficieront directement à des métiers en demande dans le secteur manufacturier.

MEQ a proposé 13 mesures pour pallier la pénurie de main-d’œuvre dans le manufacturier

Pour pallier la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur manufacturier, MEQ a proposé au gouvernement de mettre en place un plan d’action, le Grand Blitz pour le manufacturier, avec des mesures spécifiques pour le secteur. L’Association propose ainsi 13 mesures pour pallier la pénurie de main-d’œuvre dont :

  • La mise en place d’un programme pilote visant à faciliter le passage de l’immigration temporaire vers l’immigration permanente pour le secteur manufacturier.
  • L’installation durable des travailleurs étrangers temporaires et des nouveaux arrivants en région
  • La mise en place de missions de recrutement international, par région, en ciblant des emplois en demande dans le secteur manufacturier et en visant des pays de la francophonie.

« L’accès aux travailleurs étrangers est l’une des mesures pour pallier la pénurie de main-d’œuvre. Il nous faut également miser sur la formation, la valorisation des métiers et du secteur manufacturier dans son ensemble ainsi que sur l’automatisation et la robotisation », conclut Mme Proulx.

À propos de Manufacturiers & Exportateurs du Québec (MEQ)

MEQ représente 1 100 manufacturiers à travers le Québec. Le secteur manufacturier québécois emploie plus de 473 000 personnes et représente 13,5 % du PIB ainsi que 86,5 % des exportations. Il a généré des ventes globales de près de 153 milliards de dollars en 2020.

Renseignements

Marie-Ève Labranche
514 570-5469
marie-eve.labranche@meq.ca