Compétitivité Exportation Investissement main-d'œuvre

CONSULTATIONS PRÉBUDGÉTAIRES : MISONS SUR LA COMPÉTITIVITÉ DES MANUFACTURIERS POUR RELANCER L’ÉCONOMIE

MONTRÉAL, LE 5 FÉVRIER 2021

Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) a présenté aujourd’hui ses principales recommandations au ministre des Finances du Québec, M. Éric Girard, dans le cadre des consultations prébudgétaires, notamment en vue d’accroitre la compétitivité des manufacturiers et relancer l’économie du Québec.

« Dans le contexte actuel, le gouvernement du Québec doit miser sur l’innovation et la compétitivité de ses entreprises manufacturières, notamment en bonifiant les crédits d’impôt à la recherche et développement, et en se dotant d’une véritable politique publique qui valorise l’achat local dans l’attribution des contrats gouvernementaux. Il faut également trouver des solutions concrètes à la pénurie de main-d’œuvre, un frein important à la compétitivité des entreprises ainsi qu’à la reprise économique du Québec », déclare Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ.

MEQ propose ainsi, dans son mémoire, 10 recommandations regroupées sous trois volets :

  1. Favoriser l’innovation et la compétitivité – Fabriquons davantage au Québec

L’incertitude économique causée par la COVID-19 a eu des répercussions sur les projets d’investissement en matière de productivité et d’innovation. Afin d’inciter les entreprises à aller de l’avant avec leurs projets, MEQ propose de bonifier les crédits d’impôt à la recherche et développement et d’uniformiser le taux du crédit d’impôt à l’investissement et à l’innovation (C3i). L’Association suggère également de doter le gouvernement du Québec d’une véritable politique publique visant à valoriser l’achat local au sein même des stratégies d’acquisition, des appels d’offres et de l’attribution de contrats publics. Des mesures spécifiques pour le secteur aérospatial doivent également être mises en place.

  1. Pallier la pénurie de main-d’œuvre pour augmenter la compétitivité du secteur manufacturier

Les besoins de travailleurs pour les entreprises manufacturières sont criants. De nombreuses entreprises nous soulignent qu’elles doivent refuser des commandes, car elles n’ont pas les travailleurs nécessaires. La compétitivité de nos entreprises en souffre. Plusieurs solutions s’offrent au gouvernement pour appuyer les manufacturiers à palier leurs besoins de travailleurs, que ce soit par la formation et la requalification de la main-d’œuvre, le rehaussement des compétences ou encore en mettant en place des incitatifs financiers pour favoriser la régionalisation de l’immigration.

  1. Favoriser la croissance et la diversification des exportations

Dans le contexte actuel, MEQ recommande notamment de mieux épauler les manufacturiers exportateurs qui souhaitent déployer de nouvelles plateformes numériques de type B2B et de marketing web afin de développer leurs marchés internationaux.

Pour consulter le mémoire complet de MEQ, cliquez ici.

 

Recommandations prioritaires communes des associations patronales pour faire face à la crise et stimuler la relance

Par ailleurs, d’un geste commun avec d’autres organisations économiques, le CPQ (Conseil du patronat du Québec), la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), Manufacturiers exportateurs du Québec (MEQ) et la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante – Québec (FCEI), ont présenté quatre recommandations prioritaires communes pour faire face à la crise et stimuler la relance :

  1. Offrir aux entreprises les capacités de rehausser les compétences des travailleurs notamment pour soutenir le virage numérique accentué par la pandémie;
  2. Que les mesures du Plan pour une économie verte 2030 soient plus efficaces et accessibles pour les entreprises que par le passé, en renforçant les efforts en termes d’efficacité énergétique notamment dans le domaine du bâtiment (enveloppe thermique des édifices et mesures de soutien pour la rénovation écoénergétique, parc locatif compris) ainsi que pour l’acquisition de technologies vertes permettant la réduction des émissions de GES;
  3. Stimuler l’innovation et améliorer la compétitivité des entreprises en bonifiant les crédits d’impôt à la R&D;
  4. Assurer la compétitivité de l’environnement d’affaires en évitant d’alourdir le fardeau fiscal des entreprises – ce qui inclut l’abolition du critère excluant l’accès à la déduction pour petite entreprise (DPE) pour les secteurs des services et de la construction – et en soutenant davantage celles touchées par la pandémie, aussi longtemps que la crise perdure.

À propos de Manufacturiers & Exportateurs du Québec (MEQ)

MEQ représente 1 100 manufacturiers à travers le Québec. Le secteur manufacturier québécois emploie près de 450 000 de personnes et représente 14 % du PIB ainsi que 89 % des exportations. En forte croissance, il a généré des ventes globales de près de 170 milliards de dollars en 2019.

Renseignements

Marie-Ève Labranche
Directrice des affaires publiques et gouvernementales, MEQ
514-570-5469
marie-eve.labranche@meq.ca