Économique

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EST SUR LES BONNES PRIORITÉS, MAIS LES MANUFACTURIERS SOUHAITENT JOUER UN RÔLE ACCRU DANS LA RELANCE ÉCONOMIQUE

MONTRÉAL, LE 12 NOVEMBRE 2020

Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) est d’avis que le Point sur la situation économique et financière présenté par le gouvernement du Québec aujourd’hui est sur les bonnes priorités. Toutefois, les manufacturiers pourraient jouer un rôle accru dans la relance économique. MEQ restera à l’affût quant aux mesures qui seront annoncées et déployées au cours des prochaines semaines.

« Le gouvernement a été à l’écoute du secteur manufacturier notamment en ce qui concerne les mesures visant la main-d’œuvre et la numérisation des entreprises. On dit au gouvernement : misez sur le manufacturier pour accroitre les revenus du gouvernement. C’est un secteur avec un grand potentiel qui peut générer plus de richesse et de recettes fiscales. Il faut lui donner tous les outils nécessaires pour ce faire, surtout dans le contexte actuel », affirme Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ.

Le ‘Fabriqué au Québec’ et les mesures d’investissement méritent plus d’ambition

Le gouvernement prévoit appuyer financièrement certains projets d’entreprises afin de favoriser leur approvisionnement auprès de fournisseurs québécois. MEQ croit que cela manque d’ambition dans le contexte actuel. Le gouvernement du Québec, comme principal donneur d’ordre, doit montrer l’exemple en s’assurant notamment qu’il y ait du contenu québécois dans les projets publics d’infrastructure et les contrats publics.

« Le gouvernement du Québec se doit d’aller plus loin en se dotant d’une véritable politique publique visant à valoriser l’achat local au sein même des stratégies d’acquisition, des appels d’offres et de l’attribution de contrats publics », ajoute Mme Proulx.

De plus, les manufacturiers sont heureux de la volonté du premier ministre du Québec d’augmenter la fabrication au Québec. Pour cela, il faudra des aides directes dans le contexte économique actuel. Les manufacturiers demandent à ce que les crédits d’impôts à l’investissement et à la R-D soient bonifiés afin de représenter de réels incitatifs à l’investissement.

Formation de la main-d’œuvre : des initiatives rapides et concrètes

Le secteur manufacturier fait face à une pénurie de main-d’œuvre importante et cela n’a pas changé avec la pandémie, bien au contraire. MEQ croit qu’il faut mettre en place des initiatives rapides et concrètes pour s’assurer que les manufacturiers aient la main-d’œuvre nécessaire pour répondre à la demande. L’association a pris note des annonces à venir en ce sens et est heureuse de voir que le gouvernement souhaite notamment miser sur la requalification des travailleurs.

Numérisation des entreprises : très positif, mais cela sera-t-il suffisant?

MEQ salue le financement prévu pour la numérisation des entreprises. Avec la pandémie, le virage numérique des entreprises manufacturières s’est accéléré. Il faudra toutefois réévaluer dans un an si les sommes prévues sont vraiment suffisantes.

Déclin des exportations : préoccupant

Le Point sur la situation économique et financière prévoit que les exportations diminueront de 8,9 % en 2020. MEQ est préoccupée par ces données et anticipe l’impact chez les entreprises manufacturières, surtout lorsque la subvention salariale d’urgence sera retirée.

« Pourquoi se contenter de subir cette baisse de nos exportations? On ne peut plus traîner de la patte. Il faut s’assurer de stimuler les projets d’investissement afin que nos entreprises soient compétitives sur le plan mondial. Les mesures présentées aujourd’hui s’attaquent aux bonnes priorités. Il faudra par contre s’assurer que le prochain budget nous donne les moyens de nos ambitions. Les manufacturiers offrent leur collaboration au gouvernement », conclut Mme Proulx.

À propos de Manufacturiers & Exportateurs du Québec (MEQ)

MEQ représente 1 100 manufacturiers à travers le Québec. Le secteur manufacturier québécois emploie près de 450 000 de personnes et représente 14 % du PIB ainsi que 89 % des exportations. En forte croissance, il a généré des ventes globales de près de 170 milliards de dollars en 2019.

Renseignements

Marie-Ève Labranche
Directrice des affaires publiques et gouvernementales, MEQ
514-570-5469
marie-eve.labranche@meq.ca