Budget fédéral | Des mesures positives pour le développement des compétences, mais une occasion manquée pour stimuler la compétitivité du secteur manufacturier

MONTRÉAL, le 19 mars 2019

À la suite du dépôt du budget fédéral, Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) apprécie l’engagement du gouvernement d’accroître le financement du développement des compétences via le programme d’Allocation canadienne pour la formation, les stages et l’apprentissage en milieu de travail. Investir 250 M $ et viser la création de 40 000 stages en milieu de travail sont certainement des avenues intéressantes pour répondre à la pénurie de main-d’œuvre. Toutefois, il faudra s’assurer que les formations financées soient en lien avec les besoins du marché du travail.

Au chapitre de la compétitivité de l’industrie, qui demeure la première source de préoccupation, les manufacturiers sont déçus de constater que peu de mesures ont été proposées afin de réduire leur fardeau fiscal, et stimuler l’investissement et la compétitivité. MEQ avait notamment recommandé au gouvernement canadien de rehausser les taux des crédits d’impôts à la R-D et de réduire le taux d’imposition corporatif.

« Il est étonnant que le gouvernement n’ait pas allégé le fardeau fiscal des entreprises, d’autant plus que les droits compensatoires et de tarifs sur le bois d’œuvre, l’acier et l’aluminium perdurent. De plus, sachant qu’une importante réforme fiscale a eu lieu aux États-Unis, nous aurions souhaité que le gouvernement envoie un message fort aux manufacturiers en leur donnant un peu d’air, mais aussi des incitatifs à maintenir leurs investissements ici plutôt que de l’autre côté de la frontière », affirme Véronique Proulx, président-directrice générale de MEQ.

La compétitivité du secteur manufacturier est mise à rude épreuve. En effet, le Canada se classe avant-dernier parmi plusieurs pays industrialisés, et derrière la moyenne des pays de l’OCDE, quant à la croissance des investissements en capital au cours des 5 dernières années, avec une croissance de 8%. En parallèle, les entreprises québécoises et canadiennes investissent de plus en plus aux États-Unis, au détriment de nos usines québécoises. Le flux d’investissement direct étranger entre le Canada et les États-Unis était de 20 milliards $ en 2012. Cinq ans plus tard, en 2017, les Américains avaient maintenu leur niveau d’investissement, alors que le Canada investissait 100 milliards $ aux États-Unis.

 

À propos de Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ)

MEQ est une association dont la mission est d’améliorer l’environnement d’affaires et d’aider les entreprises manufacturières et exportatrices à être plus compétitives sur les marchés locaux et internationaux. MEQ est une division de Manufacturiers et Exportateurs du Canada (MEC), la plus importante association commerciale et industrielle au pays fondée en 1871. Pour plus d’informations sur MEQ, visitez : www.meq.ca

 

Pour tout renseignement :

Chu Anh PHAM               
C 514 701-7223 | capham@tactconseil.ca