Hausse du salaire minimum: MEQ préoccupée par la hausse des coûts sur le secteur manufacturier — MEQ

Hausse du salaire minimum: MEQ préoccupée par la hausse des coûts sur le secteur manufacturier

MONTRÉAL, le 30 janvier 2019

Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) est préoccupée par la hausse des coûts imputée au secteur manufacturier. La hausse du salaire minimum annoncée aujourd’hui augmente les charges des entreprises et cela a un impact direct sur la compétitivité des manufacturiers.

Le secteur manufacturier québécois compte 23 238 entreprises et emploie 492 500 personnes.

« La majorité de nos membres offre plus que le salaire minimum, mais il est clair qu’une augmentation du salaire horaire a un impact à la hausse sur le salaire moyen. Ce dernier se situait à 24,92$ en 2018, ce qui mène à une augmentation générale des coûts d’opération des manufacturiers », affirme Véronique Proulx, présidente directrice générale de Manufacturiers et Exportateurs du Québec.

« Nous ne sommes pas contre une amélioration des conditions de vie des travailleurs. Toutefois, il ne faut pas oublier que le secteur manufacturier québécois accuse un retard de productivité et de compétitivité important, et il œuvre dans un contexte de concurrence international accru. », explique Mme Proulx.

Nous demandons au gouvernement Legault de regarder comment l’ensemble des mesures actuelles et à venir affectent le secteur manufacturier, afin de travailler à rehausser la compétitivité du secteur.