RENTRÉE PARLEMENTAIRE À QUÉBEC : LES MANUFACTURIERS PRÉOCCUPÉS PAR LA PÉNURIE DE MAIN-D’ŒUVRE ET LES PERTURBATIONS DANS LES CHAINES D’APPROVISIONNEMENT — MEC

RENTRÉE PARLEMENTAIRE À QUÉBEC : LES MANUFACTURIERS PRÉOCCUPÉS PAR LA PÉNURIE DE MAIN-D’ŒUVRE ET LES PERTURBATIONS DANS LES CHAINES D’APPROVISIONNEMENT

MONTRÉAL, LE 1er février 2022

Alors que reprennent aujourd’hui les travaux de l’Assemblée nationale du Québec, Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) rappelle que les principales priorités des entreprises manufacturières aux quatre coins du Québec sont liées à la disponibilité de la main-d’œuvre et aux multiples perturbations dans les chaines d’approvisionnement qui les affectent. L’Association souhaite que ces enjeux soient priorisés au cours des prochaines semaines.

« Les manufacturiers sont fortement exposés à la concurrence internationale et se doivent d’être très compétitifs, surtout dans un contexte où les chaines d’approvisionnement mondiales sont fragiles. Cette compétitivité passe notamment par un accès à la main-d’œuvre en nombre suffisant et en qualité. De plus, les multiples perturbations dans les chaines d’approvisionnement compliquent plus que jamais la logistique de nos entreprises et cela a des impacts concrets dans la livraison des produits ainsi que dans les coûts. Il faut placer le secteur manufacturier au cœur des actions économiques du gouvernement », affirme Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ.

Pénurie de main-d’œuvre : on ne peut plus attendre

Le nombre d’emplois vacants dans la fabrication au Québec était de 30 365 au troisième trimestre de 2021, ce qui représente 37% des postes à pourvoir dans le total des postes vacants dans ce secteur au Canada. Rappelons que dans un sondage effectué par MEQ, on constate que le Québec a laissé sur la table 18 milliards de dollars dans les deux dernières années, seulement dans le secteur manufacturier, en raison de la pénurie de main-d’œuvre. MEQ a également proposé 13 mesures concrètes pour pallier la pénurie de main-d’œuvre.

Chaines d’approvisionnement : un casse-tête pour les entreprises

Par ailleurs, les manufacturiers sont confrontés depuis plusieurs mois à différentes perturbations dans leurs chaines d’approvisionnement et cela a des impacts directs sur leur compétitivité. Dans un sondage récent effectué par Manufacturiers et Exportateurs du Canada, 88% des manufacturiers canadiens soulignent que les délais de livraison de leurs fournisseurs sont plus longs lorsqu’ils sont comparés à l’année précédente. De plus, 77% des répondants ont déclaré qu’attirer et retenir une main-d’œuvre de qualité était leur plus grand défi et 47 % des manufacturiers ont mentionné que les perturbations dans la chaîne d’approvisionnement étaient leur plus grand obstacle. Plusieurs entreprises doivent ainsi revoir leurs stratégies d’approvisionnement et il faut s’assurer de bien les appuyer.

« Les grèves au Port de Montréal, les inondations en Colombie-Britannique, le blocus ferroviaire, et, bien sûr, la pandémie, ne sont que quelques exemples qui ont compliqué l’accès aux produits. La situation avec l’industrie du camionnage en ajoute une nouvelle couche et accentue la pression sur la livraison des produits. On assiste ainsi à une augmentation des délais de livraison ou encore à des primes supplémentaires pour les entreprises manufacturières qui doivent se casser la tête pour mettre la main sur les composantes et les biens dont elles ont besoin », est d’avis Mme Proulx.

Stratégie gouvernementale des marchés publics : les attentes sont élevées

De plus, MEQ sera attentive à l’annonce de la Stratégie gouvernementale des marchés publics qui devrait être dévoilée au cours des prochaines semaines et pour laquelle les attentes sont élevées.

Rappelons que l’Association propose que le Québec se dote d’une véritable politique publique qui valorise l’achat de produits et services de qualité et des produits fabriqués au Québec lors des appels d’offres gouvernementaux. Cela passe, entre autres, par l’ajout de paramètres liés à la qualité, à la proximité, à l’empreinte environnementale ou au développement durable, et ce, sans ne se fier qu’à la règle du plus bas soumissionnaire conforme.

Enfin, MEQ suivra attentivement les travaux parlementaires de l’Assemblée nationale, notamment en ce qui concerne l’évolution des mesures sanitaires, l’économie, l’immigration, l’emploi et l’économie verte.

À propos de Manufacturiers & Exportateurs du Québec (MEQ)

MEQ représente 1 100 manufacturiers à travers le Québec. Le secteur manufacturier québécois emploie plus de 473 000 personnes et représente 13,5 % du PIB ainsi que 86,5 % des exportations. Il a généré des ventes globales de près de 153 milliards de dollars en 2020.

Renseignements

Marie-Ève Labranche
514 570-5469
marie-eve.labranche@meq.ca