Économique Investissement

PRODUCTIVITÉ INNOVATION: UN PAS DANS LA BONNE DIRECTION

MONTRÉAL, 25 SEPTEMBRE 2020

Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) voit d’un bon œil l’initiative Productivité innovation, lancée par Investissement Québec aujourd’hui.

« L’initiative Manufacturier innovant, démarrée en 2016, avait permis de donner un bel élan au secteur manufacturier du Québec. Cette nouvelle mouture, Productivité innovation, arrive au bon moment. Dans un contexte économique rempli d’incertitudes et un marché mondial de plus en plus concurrentiel, nos manufacturiers québécois doivent avoir en main tous les outils pour être plus compétitifs », souligne Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ.

Pour plus de leviers financiers adaptés au contexte actuel
L’incertitude économique causée par la COVID-19 a eu des répercussions sur les projets d’investissement en matière de productivité et d’innovation. Pour certains manufacturiers, le contexte actuel a offert l’occasion de mettre à niveau leurs installations alors que, pour d’autres, les projets ont été mis sur la glace. MEQ est d’avis que la nouvelle solution financière proposée aujourd’hui va dans la bonne direction. Toutefois, dans le contexte actuel lié à la COVID-19, il faut aller plus loin en appuyant les entreprises avec davantage d’aides directes et des subventions.

« Il faut s’assurer de ne pas diluer les efforts dans trop de secteurs. Il faut concentrer nos énergies et proposer des leviers financiers adaptés à la situation inédite que nous vivons. Le manufacturier doit avoir sa juste part, alors que l’on accuse un retard important de productivité, un écart qu’il faut d’ailleurs réussir à combler », croit Mme Proulx.

Un retard important de productivité à combler
Rappelons que la croissance de l’investissement en capital des entreprises dans les cinq dernières années était de 8,8% au Canada alors qu’il était de 30,4% au Royaume-Unis et de 28,1% aux États-Unis. Cela démontre que l’écart se creuse et que le Canada accuse un retard important en termes de productivité sur le plan mondial.

« Ce n’est pas à la portée de toutes les entreprises manufacturières de se tourner vers l’intelligence artificielle, la robotisation ou l’automatisation. Les manufacturiers hésitent à effectuer un virage 4.0 notamment en raison d’un manque de ressources humaines, d’un besoin d’expertises pointues ou encore d’un manque de liquidités. Il faut s’assurer de les accompagner adéquatement. L’automatisation et la robotisation sont des avenues prometteuses pour accroître la productivité, mais il faut également rappeler qu’elles ne remplacent pas les besoins de main-d’œuvre », mentionne Véronique Proulx.

Favoriser un accompagnement adéquat et souple
Lors d’une tournée régionale de MEQ effectuée cet été auprès d’une soixantaine d’entreprises manufacturières, plusieurs ont admis ne pas connaitre les programmes gouvernementaux et les soutiens financiers disponibles. MEQ estime que la nouvelle structure d’Investissement Québec doit permettre de renforcer ses liens avec les entreprises manufacturières en répondant à leurs besoins précis et en les informant davantage des programmes existants.

« Le soutien personnalisé mis de l’avant par Productivité innovation est un bon pas. Il faut maintenant que les entreprises bénéficient d’un accompagnement pertinent, rapide, souple, connecté sur les besoins et les attentes de nos manufacturiers québécois », déclare Mme Proulx.

« Nous sommes prêts à collaborer avec Investissement Québec dans le déploiement de l’initiative Productivité innovation. MEQ a déjà mis en place de solides réseaux d’échanges des meilleures pratiques qui réunissent plus de 1 000 participants chaque année. Il nous faut travailler ensemble afin que nos entreprises manufacturières se démarquent et soient bien appuyées dans la réalisation de leurs projets d’investissement, surtout en période de relance économique », conclut Véronique Proulx.

À propos de Manufacturiers & Exportateurs du Québec (MEQ)

MEQ représente 1 100 manufacturiers à travers le Québec. Le secteur manufacturier québécois emploie près de 450 000 de personnes et représente 14 % du PIB ainsi que 89 % des exportations. En forte croissance, il a généré des ventes globales de près de 170 milliards de dollars en 2019.

Renseignements

Marie-Ève Labranche
Directrice des affaires publiques et gouvernementales, MEQ
514-570-5469
marie-eve.labranche@meq.ca