Économique Exportation Investissement main-d'œuvre

MEQ DEMANDE DES MESURES RAPIDES POUR ASSURER LA RELANCE DU SECTEUR MANUFACTURIER

TOURNÉE RÉGIONALE SUR LES ENJEUX DES MANUFACTURIERS LIÉS À LA PANDÉMIE

MONTRÉAL, LE 20 AOÛT 2020

À la suite de sa tournée dans plusieurs régions du Québec, Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) dévoile aujourd’hui un rapport mettant en perspective les enjeux régionaux et l’impact de la pandémie sur la compétitivité des entreprises, mais surtout, les recommandations qui émanent des entreprises pour permettre au secteur manufacturier de contribuer à la relance économique.

Plus de 60 entreprises ont été rencontrées lors de cette tournée dans six régions québécoises, qui a notamment mis en lumière les enjeux de main-d’œuvre qui subsistent, malgré un taux de chômage plus haut et les contrecoups de la COVID-19 sur le développement des affaires. En effet, la pandémie a complètement changé les codes et les façons de faire, laissant les entreprises sans repères. Leur croissance et leur compétitivité pourraient ainsi être compromises si aucune nouvelle mesure n’est mise en place pour soutenir le secteur.

Au terme de cette tournée régionale, 10 recommandations sont mises de l’avant pour pallier les défis de main-d’œuvre, pour stimuler les projets d’investissement et pour favoriser l’exportation. Elles visent à donner les leviers nécessaires aux entreprises pour leur permettre de retrouver une croissance soutenue.

Dix recommandations pour favoriser la compétitivité du secteur :

Main-d’œuvre
1. Mettre rapidement en place une nouvelle version du Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME)
2. Accroître les seuils d’immigration
3. Mettre en place des programmes pilotes d’immigration permanente pour le secteur manufacturier, pour les emplois de catégories C et D
4. Développer de façon accélérée de nouveaux programmes de formation, de type alternance travail-études, directement liés aux catégories d’emploi en demande

Projets d’investissement et productivité
5. Bonifier le soutien à la transformation numérique des entreprises
6. Mettre en place une offensive conjointe pour faire connaître les mesures disponibles aux entreprises
7. Miser sur une bonification des mesures fiscales pour les projets d’investissement, notamment en créant une catégorie manufacturière dans le C3i
8. Déployer une politique d’achat local visant à favoriser les produits des entreprises manufacturières établies au Québec

Stimulation de l’exportation
9. Accompagner les entreprises dans le déploiement des plateformes numériques de développement des affaires
10. Prévoir des tests de COVID-19 pour les travailleurs de retour de déplacements à l’international

« Le secteur manufacturier a dès maintenant le potentiel de jouer un rôle de premier plan dans le retour à la croissance de l’économie québécoise. Nous avons toutefois besoin d’un coup de pouce du gouvernement afin d’accompagner nos entreprises et leur donner les moyens de réaliser leurs projets de croissance qui seront, au final, profitables à l’économie de toutes les régions. Les entreprises manufacturières ont déjà été grandement ébranlées dans la dernière année, notamment en raison des tensions commerciales avec la Chine ou encore du blocus ferroviaire, c’est pourquoi nous demandons au gouvernement de mettre en place nos recommandations spécifiques rapidement » Véronique Proulx, Présidente-directrice générale, MEQ.

À propos de Manufacturiers & Exportateurs du Québec (MEQ)

MEQ représente 1 100 manufacturiers à travers le Québec. Le secteur manufacturier québécois emploie près de 450 000 de personnes et représente 14 % du PIB ainsi que 89 % des exportations. En forte croissance, il a généré des ventes globales de près de 170 milliards de dollars en 2019.

Renseignements

Malika Paradis
418 933-2593
mparadis@tactconseil.ca

Consulter le rapport