Contrat de Via Rail – Déception de l’absence de contenu local, selon MEQ

MONTRÉAL, le 12 décembre 2018

Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) est déçue de voir un important contrat d’approvisionnement d’une société de la couronne bénéficier à des travailleurs californiens.

« C’est près d’un milliard de dollars qui glissent entre les doigts des manufacturiers québécois et canadiens. Cela représente une énorme perte pour notre économie et nos fabricants qui ont l’expertise nécessaire pour réaliser ce contrat de Via Rail. Au-delà du principal fournisseur, il faut penser à toute la chaîne d’approvisionnement composée de multiples joueurs qui écopent aujourd’hui », se désole la présidente-directrice générale de MEQ, Véronique Proulx.

En vertu des ententes commerciales, un contenu local ne peut être exigé dans la soumission d’un fournisseur. Toutefois, MEQ estime que les retombées économiques devraient être considérées dans l’évaluation de tout contrat d’approvisionnement, tout comme le font plusieurs concurrents étrangers.

À propos de Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ)

MEQ est une association dont la mission est d’améliorer l’environnement d’affaires et d’aider les entreprises manufacturières et exportatrices à être plus compétitives sur les marchés locaux et internationaux. MEQ est une division de Manufacturiers et Exportateurs du Canada (MEC), la plus importante association commerciale et industrielle au pays fondée en 1871.